Marathon du Mont Saint-Michel par Alexane

Alexane, happy runneuse bordelaise, s’est lancée sur le Marathon du Mont-Michel bien entourée ! 42,195km par cette chaleur, ce n’est pas chose simple, et, elle vous le dira, il vaut mieux être accompagné !


Marathon du Mont Saint-Michel J-1

Après un long voyage depuis Bordeaux et à peine 5 heures pour dormir, c’est l’heure de se lever. Aujourd’hui c’est le jour de Louise (ambassadrice Versaillaise). Elle court le Trail de l’Archange, au programme 55km et 800 de D+. Avec les copines du HAPPYRUNNINGCREW bordelais Joyce, Sandrine et Laëtitia on décide de l’accompagner dans cette épreuve. On a pu se poster à différents endroits pour la soutenir et jouer les reporters photo. Sur les coups de 12h, un rapide retrait des dossards et on file au Mont Saint Michel pour rejoindre les copains du HRC lyonnais pour manger une galette locale et retrouver Louise pour son arrivée : Moment chargé en émotion. Fin de journée entre copines, repas pré-course et au lit avant demain !

Marathon du Mont Saint-Michel H-1

Après un réveil encore tôt, un petit-déjeuner, des coiffures de guerrières, une bonne couche de crème formaderm (adoptée par tout le bungalow !), une couche de crème solaire (vu les prévisions météo) et une couche de crème anti-frottement, on arrive à Cancale. Départ de la course pour rejoindre tous les copains du crew présents sur l’évènement. Après pleins de photos, on rejoint la ligne de départ. Tellement chouette de faire connaissance avec tous ces adhérents ! Musique, clapping géant… 8h40 c’est parti !

Marathon du Mont Saint-Michel Km 0 – 20

Initialement, je devais être accompagnée par Clémentine (ambassadrice bordelaise) pour la première moitié de ce marathon. Petit coup au moral quand une semaine avant le marathon elle nous annonce qu’elle est coincée au boulot ce week-end-là. Elle sera dans nos têtes pendant toute le week-end <3. Du coup, les 20 premiers kilomètres se feront avec Laetitia. Elle a rempli son rôle d’accompagnatrice merveilleusement bien : reportage vidéo, porteuse de bouteille d’eau, encouragement et compliments ! Météo Bretonne (ou Normande, grand débat !) très chaude ce dimanche.

Après 2km de montée (mais je ne vais pas me plaindre comparé à Louise hier), le reste se fait à plat et en plein soleil. Rapidement, je souffre de la chaleur et m’arrête régulièrement pour m’hydrater. Au 10ème kilomètre, on retrouve les filles (Joyce, Sandrine et Louise) qui nous encouragent avant de filer au point relais. Laëtitia m’annonce qu’il faut ABSOLUMENT qu’on me trouve une casquette. Plus facile à dire qu’à faire ! Pour le coup, j’ai eu de la chance, car au ravitaillement du 15km, j’ai demandé à un bénévole s’il voulait bien me donner le sienne. Réponse positive avec un grand sourire ! La course se passe dans la bonne humeur le long de l’eau.

Au 16km on retrouve Lucile (adhérente Lyonnaise), on continuera ensemble jusqu’au passage de relais au 20èmekilomètre. KM20,5 on aperçoit le point changement de binôme.

Un gros bisou à Laetitia, elle file à droite rejoindre les filles, le chemin des futurs marathoniens se trouvent à gauche.

Marathon du Mont Saint-Michel Km 20 – 37

Je suis très rapidement rejointe par Joyce et Sandrine qui doivent m’accompagner jusqu’à la ligne d’arrivée. Déjà que je suis ravie de les retrouver, elle m’amène en plus mon ravito perso : des gâteaux apéro. Manger du sel pendant mes courses me fait énormément de bien. C’est une habitude que j’ai prise sur les quelques petits trails que j’ai pu faire. On repart de plus belle mais le soleil tape de plus en plus. Je n’ai pas réellement vu défiler les kilomètres et c’est grâce aux filles ! Elles sont aux petits soins pour moi, s’inquiètent que tout aille bien. Elles me divertissent en parlant et me donnent des petits objectifs à atteindre. L’orchestre qui est au bout du chemin, le panneau du 26ème. Tout va bien, mais je m’arrête régulièrement pour manger et boire entre les ravitaillements, j’ai vraiment peur du malaise.

On m’avait prévenu que c’était un peu compliqué de voir le Mont Saint Michel durant toute la course sans vraiment s’en rapprocher. J’ai trouvé que ça allait parce qu’à partir du 21èmeon rentre dans les terres. On ne le voit plus trop jusqu’au kilomètre 35. L’ambiance de cette course est vraiment agréable, c’est une alternance entre encouragements (je reste marquée par cette haie d’honneur faite par les habitants d’un village vers le 28ème), moment très calme et paisible avec le paysage idyllique, ravitaillement avec des bénévoles aux petits soins, odeurs de barbecue et encouragements. Autre chose que je retiens sur ce parcours, c’est l’encouragement d’un des passants « Continuez, vous êtes belles les filles ! ». Je ne sais pas si c’est vraiment le cas après tant de kilomètres mais ça fait plaisir !

Marathon du Mont Saint-Michel Km 37 – 40

On approche du kilomètre 37, ce point était une étape importante pour moi parce que c’était notre point de rendez-vous avec Louise et Laetitia. Elles devaient courir les 5 derniers kilomètres avec nous. A 500 mètres de ce point, j’annonce à Joyce et Sandrine que je ne me fais pas de faux espoirs. Vu la localisation du parcours (des champs, des vaches et des champs à ce moment ci de la course), je leur dis que les filles n’ont surement pas eu le temps de garer la voiture près de l’arrivée pour ensuite revenir à pied jusqu’au 37ème

Je continue à courir, je lève les yeux et là je les aperçois ! Gros moment de joie et d’émotions, et là les mots de Louise « Tu assures, tu es belle, tu gères ». Avec tous ses compliments de faire finir par y croire ! Je leur dis que j’ai chaud mais que ça va. Je mange de nouveau mes gâteaux apéros et m’hydrate énormément. A l’approche du 40ème, j’annonce aux filles qu’après ce ravitaillement, fini l’alternance 2km de courses – 100 mètres de marche. Je fonce jusqu’à la ligne d’arrivée !

Marathon du Mont Saint-Michel Km 40 – 42,195

On part du ravitaillement, un peu plus de 2 kilomètre et c’est là fin ! Les filles, pour me motiver, me confirment que le tee-shirt finisher du marathon est bien du même joli bleu que celui des bénévoles que je vois depuis 2 jours. On est face au Mont Saint Michel et on court vers lui ! On est sur un petit chemin et on remonte vers le barrage, pas de route coupée pour nous comme sur les très grosses courses, je file vers l’arche d’arrivée, et à contre sens les coureurs et leur famille. Ils ont tous un petit mot pour m’encourager ouaaaais !

L’arche est de plus en plus proche, à 400 mètres de celle-ci j’aperçois Christelle, Vanessa et Aurélie qui sont là pour m’encourager. Enorme coup de booste pour la fin, j’accélère (et je surprends les filles qui étaient en train de me filmer), je crie, je lève les bras : C’est fait ! 42,195km, 5h17 d’effort.

Le petit mot de la fin

Merci, et mille merci même : à Chloé et Adrien (parce que sans eux et la création du crew, ma pratique de la course à pied serait tellement différente), aux membres du crew que j’ai pu rencontrer ce week-end et à ceux que je connaissais déjà, à Clémentine pour son soutien à distance, à mes copines de bungalow pour avoir été la du début à la fin, aux bénévoles pour être au top, à l’organisation car même s’il y a des choses à redire (après 42km on a envie de manger autre chose que des bananes, des pommes et du sucre !) celle-ci fut presque irréprochable.

Si vous hésitez à faire ce marathon : foncez ! On en prend plein les yeux. Et un petit conseil, faite-vous accompagner par un binôme !

Happy runneuse bordelaise qui croque la vie à pleines dents, parole de pâtissière !

Pas de commentaire

Poster un commentaire