Run In Lyon 2017 : 10km et semi-marathon

Nous étions nombreux sur l’évènement Run In Lyon, le dimanche 2 octobre dernier. De Lyon, de Nantes, de Paris, de Nice… de tous horizons pour parcourir les mêmes distances : le 10km et le semi-marathon. Un grand soleil nous a accueilli juste ce jour-là pour notre plus grand bonheur. 


Julie sur le 10km Run In Lyon

Alors que l’automne est arrivé, les runners sont déjà plus que chauds !

Il est déjà temps de rejoindre notre sas pour les 10km après avoir encouragé les copines pour leur semi. Je suis toujours autant fascinée par l’euphorie et la bienveillance de toute une collectivité désirant partager l’ambition de dépasser ses limites.

Ça y est ! La musique résonne dans nos oreilles et la joie s’emballe autant que notre coeur. Les muscles se contractent, la fraîcheur de l’air se distingue de mon souffle chaud et haletant. Je regarde au sol afin d’esquiver les pas sautillant et ce jusqu’à apercevoir une canne. Oui, il y a bien une personne malvoyante et son accompagnateur qui courent avec nous.
Voilà ce qui me plaît dans ces courses folles…

La succession d’émotions vives et multiples. De l’excitation à l’impatience jusqu’à la surprise et le respect, c’est toute une communauté qui courent les coeurs soudés.


Giulia sur le 10km Run In Lyon

Pour la 5e année consécutive je prends rdv avec la Run In Lyon. 4e fois que je fais le 10km. 1ere fois aux couleurs du HRC. Mais toujours en compagnie de la même personne. Mon père. Ce parcours je le connais par coeur.

Je sais que le moment que je redoute se trouve au 5e km. Départ donné à 11h40. Je ne vise pas de chrono. Juste du kiff. Et surtout ne pas laisser vaincre par ce fameux obstacle. Le tunnel de la croix rousse. Les km défilent.

La tête et les jambes sont là. Je n’étouffe pas dans le tube. Le temps est agréable. Arrive le dernier kilomètre. L’ambiance. Les copains/copines qui m’encouragent…

L’arche je la vois. Une année de plus, je finirais main dans la main avec lui. Les joies du running. Sport individuel mais tellement collectif. Alors merci au HRC de m’avoir permis de replonger dans cette ambiance…


Margot sur le 10km Run In Lyon

Il y a quelques mois j’ai eu la chance, grâce au Happy Running Crew, de pouvoir participer à nouveau à la Run In Lyon. Cette course je l’adore ! Malgré l’organisation pas toujours parfaite, l’attente parfois longue, les bouchons, le parcours pas très roulant et le fameux tunnel qui casse les jambes et le souffle (et il ne faut pas penser au coté claustrophobe qui est en nous !). Je l’aime car elle a été ma première course de 10KM officielle il y a trois ans et ce dimanche 1er octobre j’y retournai.

Un tout nouveau SAS

Cette fois-ci j’ai pu avoir accès au SAS jaune des 43 min, je ne visais pas de temps particulier. J’avoue que ça a été très agréable de partir sans trop attendre suite au départ des SAS élite. J’ai eu aussi moins de ralentissements !

J’aime cette course pour l’ambiance incroyable qui est présente ce jour là, pour les encouragements donnés par le public pour les coureurs, les participants entre eux et les bénévoles.

Comme nous étions nombreux, j’ai eu le temps de finir ma course, de prendre ma médaille et mon ravitaillement. J’ai pu rejoindre mes acolytes  toujours solidaires sur le bord du parcours et de pouvoir moi-même acclamer mes happy runneuses et ami(e)s sur le parcours. (en effet nous partions à des horaires différentes et j’ai eu la chance de pouvoir réaliser ma course et les voir faire la leur !).

Ce n’est pas un parcours facile car il a pas mal de petits bosses, de faux plats et de longues lignes droites à tenir. Je sais à quel point ça fait du bien d’être porté par le public à la fin de ces 10KM.

Run In Lyon je sais que je reviendrai encore une fois, tu as gagné mon coeur grâce à la beauté de la communauté présente chaque premier week end d’octobre.


Tiffany-Skye sur le semi-marathon Run In Lyon

Pour la seconde fois consécutive, j’ai pris le départ des 21,1km de la Run In Lyon. Depuis 2 ans, c’est le même schéma de week-end. Un samedi très pluvieux qui plombe le retrait des dossards (nous faisons tous la tête…). Un dimanche magnifique, frais et ensoleillé !

Les semi-marathoniens ont la chance de partir avec les marathoniens dès 8h30 du matin. Comme toujours, je suis dans le SAS 1h45 (mon temps de prédilection) qui part à 8h45.

Très roulant, les kilomètres défilent à une vitesse folle, malgré les 10km de ligne droite sur un côté des Quais de Saône. Je ne prends pas le premier ravitaillement, trop tôt à mon goût (4ème km). Je ne commence à boire qu’au 11ème kilomètre. Le format bouteille d’eau est bien dommage car occasionne beaucoup de gaspillage, tant pis !

Je slalome, dépasse, vis très très bien ma course. Malgré les 3 semaines de stress intense au quotidien, je gère ma respiration pour ne pas faire ressurgir les palpitations. Todo va bien et rien à signaler du début à la fin !

Le tunnel est presque agréable. Je n’étouffe pas et le trouve plus court que la première fois. Malgré cela, je perçois plusieurs coureurs tombés littéralement sur le bas coté entourés des secours, c’est angoissant… Je me demande toujours à ces moments-là si cela peut me tomber dessus sans prévenir.

C’est bientôt la fin !

Au 19ème kilomètre, je continue à tout donner mais il est temps que ça se termine. 1h35 à galoper, ça commence à tirer sur les réserves. Il est à ce moment là 10h20 et le petit-déjeuner de 6h est bien loin.

Place Bellecour, dernier tour qui sonne celui de trop mais la ligne d’arrivée approche. La satisfaction inespérée de voir 1h45 au compteur, même score que mon record de l’an dernier.

Run In Lyon, je résigne immédiatement pour l’édition 2018 car je crois que tu es mon semi-marathon porte-bonheur.

Nous remercions infiniment Run In Lyon pour nous avoir permis de vivre à nouveau cette course qui nous tient tant à coeur. Nous reviendrons, c’est promis !

Communauté de running, pour ceux qui courent par plaisir et avec le sourire !

Pas de commentaire

Poster un commentaire