Mud Day 2017 à Lyon

Margot, notre happy ambassadrice lyonnaise, a emmené ses fidèles runneuses sur la Mud Day à Lyon le 2 septembre dernier. Un parcours semé d’obstacles en tout genre pour encore plus de fun ! Voici les différents comptes-rendus des participantes sur cette journée Mud Day en folie !

Alessia

Départ de Lyon : 9h30. Aujourd’hui c’est la Mud Day et je ne me sens pas prête. D’une parce que je n’ai jamais couru plus de 10 km et de deux car j’appréhende les obstacles.

La chose qui me réconforte, c’est le soutien des copines. Heureusement, on le fait en équipe ! Et je pense que sans ça, je n’y serai jamais arrivée. Sur place, l’ambiance est folle. Il y a du monde de partout, les gens sont au taquet et je ressens vaguement le stress monter au creux de mon ventre. On fait des photos, on entend partir les premières vagues. C’est bientôt à nous. Dernière préparation mentale, on ne peut plus reculer. Ca y est, on part – en mode cool.

On a décidé d’en profiter plutôt que viser une performance, c’est aussi ça la course : le plaisir. Les obstacles s’enchainent, certains plus durs que d’autres (merci la faiblesse de mes petits bras), certains sont marrants. On essaie – ou pas parfois. On se marre avec les autres personnes. L’ambiance est légère et c’est agréable. On en voit de toutes les couleurs : du chaud, du froid, de la pluie, de la boue, du sable, de l’eau… Bientôt on voit la ligne d’arrivée. Je n’en peux plus. J’ai des bleus, des griffures et de la boue de partout, je suis mouillée jusqu’aux os, mais je suis trop contente.

Contente d’avoir tenu 13km, contente d’avoir essayé au maximum les différentes épreuves, contente de m’être surpassée. De ne pas être restée sur mon canapé ! Mais surtout, contente d’avoir fait ça avec ma team d’amour.

Margot

Aujourd’hui, je participe à une course d’obstacle en équipe, la Mud Day. Ma deuxième, la première c’était la Yeti Race (lien de l’article ?) que j’avais aussi couru avec le HRC, dans la neige. Le décor est différent ce samedi, c’est dans la boue que je me retrouve. En équipe avec mes happy ruineuses lyonnaises adorées !

On voit très vite que les organisateurs de la Mud Day ont l’habitude de ce qu’ils font. Tout est très bien organisée, aucune difficulté à retrouver les dossards , à trouver l’arriver ou l’endroit où l’on peut déposer nos affaires.

Nous nous dirigeons vers le départ et nous nous organisons pour pouvoir partir avec toute notre petite bande (nous étions 7). Les animateurs sont géniaux, hyper motivants et nous mettent vite dans le bain (de boue !). Genoux à terre, ils nous donnent les consignes et c’est parti !

Je suis vite comblée par le concept: plus d’obstacles que de KM , le temps passe très vite ! La seule vraie difficulté que nous rencontrons sur l’organisation (oui parce qu’il y’a aussi des difficultés dans les obstacles mais c’est normal !) c’est que nous nous retrouvons plusieurs fois dans des bouchons (les jambes dans la boue, mouillées par les obstacles précédents et la pluie qui tombe + petits vents frais). Du coup, nous avons froid.

Nous nous entraidons, l’ambiance est à la cohésion, à la rigolade et au dépassement de soi ! Plusieurs de mes amis n’avaient jamais couru plus de 10KM ou fait du sport aussi longtemps et c’était génial de les encourager à franchir leur limite !

Je n’ai pas vue les trois heures passées.
Merci le HRC de me permettre de vivre ces moments uniques.

Julie

Ça y est. C’est le grand jour. On l’a attendu cette Mud Day. Je ne me sens pas prête du tout. 13km de course ok. Mais les obstacles? Avec mes bras tout mou! Le temps n’est pas avec nous mais tant pis. On y est. On y va à fond. La team se réunit. Petit photo de groupe avant d’être pleine de boue. On part s’échauffer avec notre vague de départ.

3. 2. 1. C’est parti. Les obstacles, la boue. L’eau froide. Tout s’enchaîne. On essaye tout. On rate parfois. Surtout moi, quand il faut faire appel à la simple force de ses bras. Mais on aura eu au moins l’audace d’essayer. Si la pluie nous aura fait coucou sur le parcours, nous finissons ensemble main dans la main sous un grand soleil. Le seul point négatif que je retiendrai, c’est l’attente parfois longue sur certains obstacles. Mais nous sommes arrivées au bout. Et c’est notre plus grande fierté.

Merci encore au HRC pour cette opportunité ! C’était une expérience incroyable !

Communauté de running, pour ceux qui courent par plaisir et avec le sourire !
Pas de commentaire

Poster un commentaire